Vendée Habitat, le futur a de l’expérience
Vendée Habitat, le futur a de l’expérience

Saint-Georges-de-Pointindoux, une première pour Vendée Habitat

Avec sa résidence André Vrignon et ses 6 logements locatifs à Saint Georges de Pointindoux, Vendée Habitat s’implante pour la première fois sur la commune.

Les nouveaux locataires de la résidence Alain VRIGNAUD à Saint Georges de Pointindoux

Un programme de 6 logements locatifs à Saint-Georges-de-Pointindoux

Située dans les anciens jardins du presbytère, entre l’Église et la Mairie, cette résidence comprend 6 logements locatifs. Il s’agit de T3 (68 à 70 m² environ), de plain-pied destinés au maintien à domicile des personnes âgées. Ils bénéficient d’un jardin privatif avec terrasse et également d’un grand garage.

L’agence d’architecture Beslier et Simon est le maitre d’œuvre de la résidence Alain VRIGNON.

Sur ce programme, Vendée Habitat investit plus de 735 000 €. L’Office remercie d’ailleurs ses partenaires pour les subventions ou prêts accordés.

Les loyers varient de 438€ à 458€.

 

Des logements adaptés aux personnes âgées

Ces logements sont donc prévus pour les personnes âgées. En effet, leur conception et leur agencement sont spécialement étudiés. Ils bénéficient d’équipements spécifiques pour faciliter leur quotidien : logements de plain-pied, chambre pouvant accueillir un lit médicalisé, barres de douche, volet roulant électrique, …

 

Remise de clés des logements locatifs à Saint Georges de Pointindoux - résidence Alain VRIGNAUD

Une résidence au nom de André VRIGNON

André Vrignon a été nommé en 1950, à 25 ans, directeur de l’école privée de la commune. Cette école occupait le site des logements MAD. Avec son épouse Odile, ils ont occupé la maison de fonction de l’école, jusqu’à leur départ en retraite, en 1986.

André Vrignon est reconnu pour ses qualités professionnelles.  Il était aussi un éducateur comme on pouvait l’être à cette époque.

L’animation autour de l’école lui incombait également. Ses responsabilités paroissiales étaient évidentes et il fut pendant de longues années un président du club de football respecté de tous. Il fut aussi un temps secrétaire de mairie.

Toutes ses tâches exercées avec une fibre sociale affirmée font de André et Odile Vrignon des parrains évidents pour cette résidence MAD.