Résidences Le Mag VendéeHabitat

Vendée Habitat inquiet du plan logement

 

Pour diminuer son budget Logement d’environ 1,7 milliard d’euros, le Gouvernement a présenté, fin septembre, une série de mesures dans la loi de finances 2018 concernant le logement social qui impacterait le modèle économique des bailleurs sociaux.

 

600 logements neufs par an en moins ?

Ainsi, la baisse d'au moins 50 € de loyer par mois, entièrement supportée par les bailleurs sociaux, va entraîner une perte de 6 à 9 millions d’euros de recettes pour Vendée Habitat, réduisant de manière drastique notre capacité à investir, qui entraînera un ralentissement brutal des constructions, des réhabilitations et de l’entretien courant des logements. Les incidences sont estimées à 600 logements locatifs en moins par an.

 

Des impacts pour qui ?

- Nos locataires avec moins d’entretien, moins de réhabilitation donc moins de confort !

- Les entreprises du bâtiment qui verront leur nombre de chantiers fortement diminué et l'emploi menacé,

- Les élus locaux avec le report ou la non réalisation de leurs projets sur leurs territoires,

- Les demandeurs de logement dont le délai d’attribution de logement risque fortement d'augmenter.

 

L'unité du secteur du BTP contre les mesures de la loi de finances 2018

Le 23 octobre dernier, les 3 bailleurs vendéens ont réuni les interprofessions du bâtiment pour les alerter des mesures annoncées. Tous ont affiché leur unité vis-à-vis des incidences graves qui pèsent sur l'emploi dans le secteur du BTP estimées à 1200 équivalent temps plein menacé.

 

Des élus inquiets quant aux projets sur leur territoire

De nombreux élus vendéens ont rappelé, lors d'une conférence de presse le 25 octobre dernier, le rôle social, économique, d'aménageur des bailleurs sociaux dans leurs territoires. Réduire leur capacité d'investissement c'est compromettre des projets vitaux : renouvellement urbain, PRIR, partenariat promoteur privé - bailleur - collectivité, construction de logements pour tout public, développement de l'offre locative sur les secteurs tendus comme le littoral, engagements vis-à-vis de la loi SRU, ...

 

En définitive, l’ensemble du Mouvement HLM - les associations de locataires, élus locaux et nationaux, partenaires et entreprises du bâtiment - est « vent debout » et appelle au retrait pur et simple de ces dispositions.

 

Parutions du 1er novembre à aujourd'hui :

 

Parutions du 16 au 31 octobre :
  • Reportage BFMTV : (La Vie Immo édition du 25/10 : Les HLM entrent en grève)
  • Reportage TV Vendée : (Le Journal - Édition du 25/10, reportage : "Logement social : les impacts de la loi de finances inquiètent")

 

Parutions du 1er au 15 octobre :
  • Reportage France 3 Région (sélectionner l'émission du 06/10 - début à 3:30) : Reportage sur les inquiétudes face à la création de logements - Intervention d'Antoine CHEREAU - Maire de Montaigu

 

Parutions du 15 au 30 septembre :

 

Vous aussi, rejoignez le mouvement :